Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 12:11
 Marcel Chichery

Le 7 juin 1945, une lettre parvient à l'épouse d'un déporté français dont on est toujours sans nouvelles, Marcel Chichery, professeur au collège de Saint-Maixent dans les Deux-Sèvres et, au moment de son arrestation en février 1944, responsable du réseau de résistance Libération-Nord pour le Poitou-Charentes.

La lettre, rédigée de la main d'un prisonnier de guerre tout juste rentré de captivité en Allemagne, révèle qu'à la date du 11 avril 1945, Marcel Chichery était toujours en vie mais qu'avec ses camarades d'infortune, il craignait d'être bientôt exécuté. Il s'agit là du dernier signe de vie que Marcel Chichery va donner, 48 heures seulement avant la tragédie monstrueuse de Gardelegen, au cours de laquelle plus de 1.000 déportés sont enfermés dans une grange puis brûlés vifs par leurs bourreaux nazis.

Cet ouvrage relate la courte vie de Marcel Chichery depuis son enfance à Lezay, petit bourg des Deux-Sèvres, jusqu'à sa disparition lors des derniers soubresauts de l'Allemagne d'Hitler.

Brillant enseignant, chercheur promis à un grand avenir, Marcel Chichery a su, avec beaucoup de courage, donner l'exemple, en œuvrant sans relâche à la cause de la Résistance puis, en déportation, en faisant front, face à la souffrance du corps, la dépersonnalisation et l'avilissement.

Avec sa grande simplicité, son sens du devoir et son dévouement aux autres, Marcel Chichery a beaucoup marqué ceux qui furent ses élèves ou qui, plus tard, furent ses compagnons de misère.

Texte de Jean-Luc Cartron, petit-fils de Marcel Chichery

Préface de Michel Chaumet

Geste éditions

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Chaumet - dans Livres
commenter cet article

commentaires