Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 12:37
Retour à la vie

Entre l’été 1945 et le printemps 1947, environ 500 anciennes déportées, la plupart résistantes, comme Charlotte Delbo, mais aussi quelques juives, telles Ida Grinspan ou Simone Veil, passent plusieurs mois de convalescence en Suisse romande.

À l’initiative de Geneviève de Gaulle, de l’Association des déportées et internées de la Résistance (ADIR) et d’un Comité d’aide en Suisse, neuf lieux (Les Avants, Château-d’Oex, Crassier, Fribourg, Grandchamp, Le Mont-sur-Lausanne, Montana, Nyon et Villars-sur-Ollon) accueillent ces revenantes de Ravensbrück ou d’Auschwitz.

C’est cette page peu connue de l’histoire suisse et française, mais aussi de l’après-déportation, que défriche ce livre, fruit d’une recherche de plus de quatre ans pour en retrouver traces et protagonistes, en Suisse et en France. Malgré des archives lacunaires, les auteurs ont reconstitué les conditions de ces accueils et leur financement par les multiples conférences de Geneviève de Gaulle et une contribution du Don suisse.

Par ailleurs, cet ouvrage retrace les destins de quelques-unes de ces femmes, victimes de la barbarie nazie, ou des personnes qui les accueillent, pour les accompagner dans leur retour à la vie. Les auteurs tentent aussi d’appréhender comment ces rescapées de l’enfer ont été perçues, à l’époque, par la population et la presse d’un pays épargné par la guerre.

Voir le compte-rendu des Clionautes

A commander sur le site de l'Alphil

Partager cet article

Repost 0
Published by Michel Chaumet
commenter cet article

commentaires

Eric Monnier & Brigitte Exchaquet-Monnier 04/05/2016 09:04

Dans le prolongement de ce livre à notre initiative, une plaque commémorative sera dévoilée le 15 juin prochain (2016), à 11 heures, devant le chalet La Gumfluh, 159 Grand Rue, Château-d’Oex.

Cette manifestation, qui vise à garder une trace pérenne de cette page d’histoire, se déroulera en présence et avec les interventions de Madame Odile Soupison, Consule générale de France à Genève, de Monsieur Charles-André Ramseier, Syndic de Château-d'Oex et de Madame Noëlla Rouget, 96 ans, qui passa 3 mois dans ce chalet, après sa déportation à Ravensbrück. Une classe d'élèves du village sera également présente, en symbole de la passation du témoin de cette page d'histoire à la jeune génération